Les différents types de transmissions in board

Transférant la puissance du moteur jusqu’à l’hélice, les transmissions équipant les in board existent dans de multiples configurations. Une diversité permettant ainsi de choisir le meilleur système en fonction de la coque et du programme de navigation.

V-drive

Cette configuration présente un arbre de transmission partant vers l’avant, puis renvoyé vers l’arrière par l’intermédiaire d’un renvoi d’angle. Permettant de reculer le moteur au maximum, ce type de d’installation moins fréquent aujourd’hui trouve encore sa place sur les bateaux de ski nautique.

Z –drive

Cette transmission traversant le tableau arrière se fait par l’intermédiaire de deux renvois d’angles intégrés dans une embase servant aussi de gouvernail et de trim.

Ligne d’arbre

Précurseur en matière de transmission, la ligne d’arbre se montre toujours aussi efficace. Reliant le moteur à l’hélice, celle-ci traverse le fond de la coque par l’intermédiaire d’un presse-étoupe assurant l’étanchéité. Une chaise fixée sous la coque permet de maintenir la ligne d’arbre en position.

Hydrojet

Cette configuration intègre une turbine hydraulique aspirant l’eau sous la coque pour la rejeter avec puissance au niveau du tableau arrière. Sans hélice extérieure, ce système s’avère d’une grande sûreté d’utilisation et autorise les navigations en eau peu profonde.

Pods

Provenant des gros navires de commerce, ce système désormais adapté aux unités de plaisance se compose au minimum de deux embases traversant verticalement le fond de la coque. Dotées d’un grand angle de giration et contrôlées par joystick, ces embases amènent les manœuvres à portées de tous. L’IPS de Volvo, présente des embases dont les hélices placées vers l’avant sont tractrices, alors que la transmission Zeus de Cummins MerCruiser Diesel est munie d’hélices propulsives.