Parler marin

Aft-cabin large cabine arrière, logée sous le pont d’une vedette.

Abordage approche d’un bateau envers un autre navire pour s’y amarrer bord à bord. Désigne aussi une collision accidentelle entre deux bateaux.

Accastillage ensemble des pièces équipant le pont d’un bateau (guideau, taquets…)

Accoster approche d’un bateau vers un quai, un rivage ou une autre embarcation pour s’y amarrer.

Alésage exprimé en pouces ou en millimètre, l’alésage correspond au diamètre intérieur d’un cylindre de moteur.

Alpha désigne la première lettre du code international des signaux. Signification : présence de plongeurs autour du bateau.

Amarre cordage utilisé pour l’amarrage d’un navire (id. aussière)

Amariner se familiariser, s’habituer à la mer et à la navigation.

Amer point remarquable situé sur la côte ou en mer servant de repère pour la navigation (phare, clocher d’église…).

Ancre flottante cône en tissu utilisé pour ralentir la dérive d’un bateau en le maintenant face au vent ou au courant.

Anneau pièce métallique fixée à quai pour s’y amarrer. Désigne aussi une place de port.

Annexe petite embarcation auxiliaire utilisée en général pour se rendre à terre depuis son bateau et inversement.

Antifouling « anti-encrassement » en français. Peinture contenant des agents plus ou moins chimiques et appliquée sur la coque des bateaux pour ralentir la formation d’algues et de saletés.

Apparaux ensemble des matériels du pont utilisés pour les manœuvres nécessitant de la force. On parle généralement des apparaux de mouillage (guideau, davier…)

Appareil à gouverner dispositif servant à diriger un navire (id. gouvernail).

Appareiller quitter le port, partir en mer.

Arceau portique surplombant le bateau, sur lequel sont fixés les feux de navigation et les diverses antennes des appareils électroniques (id.roll bar).

Armer consiste à embarquer et à préparer tout le matériel nécessaire à la sécurité et à la navigation d’un bateau.

Armement matériel du bord servant au bon fonctionnement du navire (armement de sécurité, par exemple,).

Assiette pour un bateau cela correspond à la position, à l’équilibre de la coque sur l’eau. L’assiette peut varier longitudinalement ou latéralement.

Atterrir approche, accostage à terre (quai, rivage, ponton…)

Aussière cordage utilisé pour l’amarrage d’un navire (id. amarre)

Avitaillement constitue l’ensemble des vivres du bord. Désigne aussi le fait de charger à bord les provisions.

Bâbord la gauche, en langage maritime.

Baille à mouillage soute située à l’avant d’un navire contenant la chaîne et l’ancre.

Bain de soleil matelas situé sur le pont permettant de s’allonger pour profiter du soleil.

Balcon garde-corps métallique situé aux extrémités du pont ou sur les côtés, suivant les bateaux.

Banc de nage banc sur lequel les rameurs s’assoient.

Bande anti raguage protection de pneumatique collée sur le pourtour des flotteurs afin de les préserver des frottements.

Bannette lit d’appoint dans un bateau.

Barbotin couronne métallique d’un guideau sur laquelle s’enrôlent les maillots de la chaîne du mouillage.

Barre franche manche servant à guider le gouvernail ou un moteur hors-bord.

Bau dérive du mot « barrot » désignant une poutre transversale à la coque d’un navire.

Beacher terme anglophone désignant l’action de s’échouer volontairement sur une plage.

Ber portique sur lequel repose un bateau à terre.

Béquille poutre en bois ou métallique fixée sur chaque côté de la coque afin de maintenir le bateau dans son assiette lors d’un l’échouement.

Bimini taud en toile ou toit rigide surplombant le pont d’un bateau afin de protéger ses occupants du soleil. On peut aussi parler de bimini-top.

Bitte d’amarrage pièce métallique ou en béton fixées à quai pour servir à l’amarrage des navires (id. bollard).

BLU Bande Latérale Unique. Système de radiotéléphonie permettant de communiquer à grandes distances.

Bollard grosse pièce métallique ou en béton fixée à quai et servant à l’amarrage des navires (id. bitte d’amarrage).

Bolster dépourvu d’assise, il s’agit d’un dossier enveloppant les lombaires pour un pilotage debout et à vocation sportive.

Bordage pièce en bois ou métallique fixée aux membrures de manière longitudinale à la coque. L’ensemble des bordages constitue le bordé d’un navire. (cf. bordé).

Bord désigne le côté d’un bateau.

Bord à bord côte à côte.

Bordé ensemble des bordages d’un navire. (cf. bordage).

Bossoir potence fixée par paire à l’arrière d’un bateaux afin de permettre la mise à l’eau et le levage de l’annexe.

Bouchain arête formée par la liaison entre le fond de la coque et le franc-bord.

Bouée flotteur de signalisation.

Bout désigne un cordage sur un bateau.

Bout au vent face au vent.

Bow rider très commun aux USA, il s’agit d’un petit salon ouvert situé dans la pointe avant d’un runabout. Désigne aussi un type de bateau.

Bracket sorte de plage arrière située dans le prolongement de la coque et destinée à recevoir un ou plusieurs moteurs hors-bord dans le but d’améliorer les performance du bateau en limitant la surface mouillée de la carène.

Brassière gilet de sauvetage.

Bravo mot du code international des signaux désignant la lettre B. Signification : je charge ou décharge, ou je transporte des marchandises dangereuses.

Brion (utilisé pour les voiliers) partie avant de la coque reliant le bas de l’étrave à la quille.

Cabestan type de nœud.

Cabine espace habitable situé dans un bateau.

Cabin-cruiser type de bateau situé entre un day-cruiser et une vedette.

Cabotage navigation de port en port, en restant à proximité des côtes.

Cale partie intérieure d’un bateau située au fond de la coque.

Canot petite coque rigide pouvant servir d’annexe.

Capeler passer la boucle d’un bout autour d’un support, comme une bitte d’amarrage, par exemple.

Carène partie immergée de la coque d’un navire. On peut aussi dire les « œuvres vives ».

Carré salon, pièce principale d’un bateau.

Catamaran bateau doté de deux coques parallèles.

Catégorie de conception réglementation classant les bateaux dans différentes catégories suivant leurs aptitudes à affronter les conditions de navigation en fonction de la force du vent et de la hauteur des vagues.

Catway terme anglophone désignant de petits appontements flottant reliés perpendiculairement à un quai principal.

Cavitation dépression créée en bout de pale d’une hélice.

Chaumard pièce métallique fixée à proximité d’un taquet afin de guider l’amarre.

Chaise d’arbre support métallique fixé sous la coque permettant de maintenir dans l’axe l’arbre d’hélice.

Chaise moteur support sur lequel se fixe l’étrier d’un moteur hors-bord.

Charlie mot du code international des signaux désignant la lettre C. Signification : Oui (réponse affirmative, ou le groupe qui précède doit être compris comme une affirmation).

Chasser déraper (l’ancre chasse, par exemple).

Clin coque à clin : coque dont les bordages se chevauchent.

Cockpit partie aménagée située sur le pont d’un bateau.

Compas instrument de mesure indiquant le nord magnétique.

Contre-rotation en bimotorisation, les hélices tournent dans le sens inverse pour annuler tout effet de couple.

Coque ouverte type de bateau sans habitacle (open en anglais).

Corps-mort ancrage sous-marin relié à une bouée par l’intermédiaire d’une chaîne permettant à un bateau de s’y amarrer.

Coupée ouverture dans la partie supérieure de la coque (franc-bord) permettant le passage d’une passerelle ou d’une échelle de coupée.

Coupe-orin dispositif tranchant fixé sur l’arbre d’hélice pour protéger la transmission si d’éventuels bouts venaient à se prendre dans l’hélice.

Coursive couloir d’un bateau.

Course exprimé en pouces ou en millimètre, la course correspond au débattement vertical d’un piston dans son cylindre.

Crépine embout perforé servant de filtre et placé à l’extrémité du tuyau d’aspiration d’une pompe, par exemple.

Cuddy-cabin type de bateau semblable à un runabout, mais doté d’une cabine.

Culer reculer, faire machine arrière.

Dalot ouverture située au niveau du pont dans le pavois ou le tableau arrière afin de permettre à l’eau de s’évacuer.

Dame de nage fourchette métallique ou échancrure dans le plat-bord d’un bateau permettant de maintenir et de servir d’articulation à un aviron.

Darse bassin rectangulaire dans un port servant à l’accostage des bateaux avant un grutage , par exemple.

Davier pièce métallique fixée à l’étrave et équipée d’un réa afin de guider la chaîne du mouillage.

Day-cruiser type de bateau d’origine scandinave.

Déborder écarter le bateau du quai ou d’un autre navire.

Défense sorte de bouée gonflée d’air servant à amortir et à protéger la coque face à d’éventuels chocs sur un quai ou un autre bateau (id. Pare-battage).

Déferler lorsqu’une vague se brise sur le rivage.

Déhaler déplacer un bateau à l’aide d’une amarre, par exemple.

Déjauger lorsqu’une carène se met à planer en prenant de la vitesse.

Delphinière plateforme située dans le prolongement de l’étrave.

Delta mot du code international des signaux désignant la lettre D. Signification : Ne me gênez pas, je manoeuvre avec difficulté.

Dépaler un bateau dépale lorsque le vent ou le courant l’écarte de sa position.

Dériver un bateau dérive lorsque le vent ou le courant l’écarte de sa position.

Dinghy type de bateau doté d’un hors-bord.

Duc d’albe pylône en bois, acier ou ciment, ancré dans le fond d’un bassin permettant aux bateaux de s’y amarrer.

Duoprop système de transmission inventé par Volvo Penta se composant d’une embase Z-drive munie de deux hélices montées sur le même axe et tournant en contre rotation pour annuler tout effet de couple.

Echo mot du code international des signaux désignant la lettre E. Signification : Je viens sur tribord.

Echouer immobilisation volontaire ou accidentelle d’un bateau sur un plage ou sur un haut fond.

Ecope récipient servant à évacuer manuellement l’eau d’un navire.

Ecubier ouverture dans le pavois ou l’étrave permettant le passage à travers la coque de la chaîne de mouillage ou d’amarres.

Effet de couple force provoquée par la rotation de l’hélice entraînant tout bateau en progression d’un côté ou de l’autre de sa route.

Elingue désigne un bout ou un câble reliant une charge à un appareil de levage (grue, palan…).

Embase élément immergé d’une transmission Z-drive ou hors-bord comprenant l’hélice et servant aussi de gouvernail.

Embrun fines gouttelettes d’eau de mer projetées dans l’air par le vent.

Encablure ancienne mesure de distance équivalente à environ 200 mètres.

Emerillon pièce métallique rotative permettant de relier deux parties d’une ligne de mouillage , par exemple. Ce dispositif permet ainsi d’éviter toute torsion.

Epissure tressage des torons d’un bout pour effectuer un œil ou pour réunir deux sections entres elles.

Epontille poutre verticale servant à maintenir la structure du bateau, comme le pont.

Equipet petits rangements logés dans les vaigrages et cloisons d’une cabine.

Erre vitesse résiduelle d’un bateau lorsque l’on coupe le moteur.

Etrave pièce verticale formant l’avant d’un bateau. L’étrave est l’un des éléments de la proue.

Etale instant où la marée est stationnaire et le courant nul.

Evitage le cercle d’évitage est la zone que balaye un bateau autour de son ancre sous l’action du vent ou du courant. Il s’agit aussi d’une manœuvre consistant à faire pivoter le bateau dans un espace réduit à l’aide des moteurs.

Fardage partie d’un bateau (oeuvres mortes) exposée à la prise au vent.

Fargue petite bordure verticale épousant le contour d’une table pour éviter qu’un objet ne tombe en glissant de celle-ci.

Filer laisser partir progressivement un bout ou de la chaîne, par exemple.

Filière cordage ou câble fixé aux balcons pour servir de garde-corps.

Fishing type de vedette équipée pour la pêche au large.

Flaps volets inclinables fixés à chaque extrémité du tableau arrière dans le prolongement de la carène permettant ainsi de modifier l’assiette du bateau.

Flot (ou flux) désigne la marée montante (contraire : jusant).

Fly-bridge cockpit de pilotage extérieur situé sur le toit d’une vedette (id. sedan).

Fox-trot mot du code international des signaux désignant la lettre F. Signification : Je suis désemparé, communiquez avec moi.

Franc-bord distance verticale de la coque comprise entre le niveau de l’eau et la partie supérieure du pont.

Frapper amarrer fortement un bout à quelque chose.

Frégaté terme caractérisant une coque dont la forme s’évase de haut en bas sur l’arrière (plus large au niveau de la flottaison).

Gaffe perche en bois ou en aluminium dotée d’un croc à son extrémité. Très utile à bord, elle permet de se déhaler ou d’attraper une bouée de mouillage , par exemple.

Gel-coat couche extérieure de résine appliquée sur les coques en fibre de verre apportant une belle finition et protection.

Golf mot du code international des signaux désignant la lettre G. Signification : 1. J’ai besoin d’un pilote. 2. Fait par un bateau de pêche : je relève mes filets.

Golfe partie de mer avançant dans les terres et offrant généralement un espace de navigation protégé.

Gouvernail appareil permettant de diriger un bateau.

GPS Global Positioning System, appareil électronique permettant de se connaître sa position exacte grâce à la technologie satellitaire.

Guindeau treuil électrique ou manuel fixé à l’avant et utilisé pour jeter et remonter l’ancre.

Habitacle partie habitable d’un bateau.

Haler tirer avec force sur un bout.

Hard-top toit amovible ou coulissant surplombant le plus souvent le cockpit d’une vedette.

Hauteur sous barrots distance entre le sol et le plafond dans un habitacle.

Haut-fond zone où la profondeur des fonds marins remonte brutalement.

Hauturier relatif à la haute mer, au large.

Hiloire rebord vertical situé le long d’un cockpit évitant ainsi à l’eau de pénétrer.

Homologation réglementation déterminant la catégorie de conception et le nombre de passagers pouvant être embarqué à bord en fonction de l’état de la mer.

Hors-bord moteur fixé en extérieur sur le tableau arrière des bateaux prévus à cet effet (contraire : in board).

Hôtel mot du code international des signaux désignant la lettre H. Signification : j’ai un pilote à bord.

Hublot fenêtre étanche d’un bateau.

Hydrofoils ailerons fixés sur chaque côté de la plaque antiventilation de l’embase avec pour objectif de favoriser le déjaugeage et les performances.

Hydrojet turbine hydraulique aspirant l’eau sous la coque pour la rejeter avec puissance au niveau du tableau arrière.

Hypalon marque désignant le tissu CR/CSM (néoprène et caoutchouc de synthèse) équipant certains flotteurs de pneumatiques et se montrant très résistant à l’abrasion et aux hydrocarbures.

In board moteur monté à l’intérieur de la coque d’un bateau (contraire : hors-bord).

India mot du code international des signaux désignant la lettre I. Signification : je viens sur bâbord.

Inshore terme anglophone signifiant « côtier ». Cela désigne aussi les bateaux de courses naviguant sur les plans d’eau intérieurs.

Inverseur désigne « l’embrayage » du moteur, dont la commande est généralement reliée à la manette des gaz sur les bateaux de plaisance.

Jet-ski terme inventé par Kawasaki pour nommer un engin propulsé par hydrojet, appelé aussi scooter des mers ou motomarine.

Juliett mot du code international des signaux désignant la lettre J. Signification : Tenez-vous à distance. J’ai un incendie à bord et je transporte des substances dangereuses. Ou : j’ai une fuite de substance dangereuse.

Jusant (ou reflux) désigne la marée descendante et aussi le courant qui en y est associé (contraire : flot)

Kilo mot du code international des signaux désignant la lettre K. Signification : je désire entrer en communication avec vous, ou vous invite à transmettre.

Leaning-post type d’assise servant d’appui fessier afin de piloter debout.

Ligne d’arbre type de transmission reliant le moteur à l’hélice en traversant la coque par l’intermédiaire d’un presse-étoupe.

Ligne de flottaison ligne située sur la coque au niveau de la surface de l’eau. Elle délimite aussi les œuvres vives, des œuvres mortes et permet de vérifier si le bateau est bien dans ses lignes.

Lima mot du code international des signaux désignant la lettre L. Signification : stoppez votre navire immédiatement (lien).

Liston bande de protection en plastique ou caoutchouc, ou alors baguette en inox ceinturant la coque sur sa partie supérieure.

Livet ligne de jonction entre la coque et le pont.

Loch appareil permettant de mesurer la vitesse d’un bateau (id.speedomètre).

Lover enrouler un bout sur lui-même.

Longueur de coque longueur de la coque dépourvue de tout accessoire à ses extrémités (davier, plage de bain).

Longueur hors tout longueur extrême de la coque avec tous ses accessoires (davier, ancre, plateforme arrière….).

Main courante barre fixée à différents endroits d’un bateau permettant aux passagers de se tenir.

Maître bau désigne la plus grande largeur de la coque d’un navire (cf. bau).

Manille pièce métallique en forme de U dont l’ouverture s’effectue à l’aide d’une clavette afin de relier deux éléments ensemble.

Mariniser adapté à l’eau de mer (un moteur, par exemple).

Marsouiner phénomène caractérisant les mouvements ondulatoires (tangage) de la proue d’un bateau à l’image des marsouins.

Marnage amplitude maximale du niveau de la mer entre la marée basse et la marée haute.

Membrure pièce courbée en bois ou en métal, reliée à la quille et sur laquelle sont fixés les bordés.

Mid-cabin cabine située au milieu de la coque et sous le pont d’un bateau habitable.

Mike mot du code international des signaux désignant la lettre M. Signification : mon navire est stoppé et n’a plus d’erre.

Mille nautique (ou mille marin) unité maritime de mesure de distance équivalente à 1,852 mètres. Notez aussi qu‘un nœud, unité de mesure de vitesse, correspond à un mille par heure (1,852 km/h).

Môle jetée de protection située à l’entrée d’un port.

Monocoque bateau a une seule coque (contraire : multicoque)

Morte-eau marée de faible amplitude, donc de petit coefficient (contraire : vive-eau)

Motor-yacht type de bateau caractérisé par une grande taille et des aménagements luxueux.

Mou donner du mou à un bout signifie relâcher la tension. A l’inverse, reprendre du mou consiste à rattraper de la longueur.

Mouillage caractérise l’ensemble de la ligne de mouillage (ancre, chaîne, bout) et aussi l’endroit où un bateau jette l’ancre.

Mouillage forain mouillage gratuit par définition, à l’instar du camping sauvage, par exemple.

Nable ouverture circulaire dans la coque, le pont ou le cockpit permettant d’évacuer de l’eau ou de remplir un réservoir, comme un nable de carburant, par exemple.

Nœud unité maritime de vitesse correspondant à 1,852 km/h, soit à un mille par heure.

Nordet terme désignant un vent de direction nord-est.

Noroît terme désignant un vent de direction nord-ouest.

Nourrice réservoir de carburant mobile souvent utilisé pour les hors-bord.

November mot du code international des signaux désignant la lettre N. Signification : non (réponse négative, ou le signal qui précède doit être compris sous forme négative).

Œil boucle cousue ou épissée à l’extrémité d’un bout.

Œuvres-vives désigne la partie de la coque immergée et donc située sous la ligne de flottaison (contraire : œuvres mortes).

Œuvres mortes désigne toutes les parties situées au dessus de la ligne de flottaison (contraire : œuvres vives).

Offshore type de bateau spécialement conçu pour les vitesses élevées.

Open bateau dépourvu de cabine et au plan de pont ouvert.

Orin filin reliant un corps immergé (ancre, filet de pêche) à une bouée de repérage.

Oscar mot du code international des signaux désignant la lettre O. Signification : un homme à la mer.

Panneau de pont ouverture pratiquée sur le pont faisant souvent office de fenêtre.

Papa mot du code international des signaux désignant la lettre P. Signification : 1. Au port : toutes les personnes doivent se présenter à bord, le navire doit prendre la mer. 2. A la mer, fait par un bateau de pêche : mes filets sont accrochés par un obstacle. 3. A la mer (voie sonore) : J’ai besoin d’un pilote.

Parer se tenir prêt, se préparer à une manœuvre ou à passer un cap, par exemple.

Pare-battage sorte de bouée gonflée d’air servant à amortir et à protéger la coque face à d’éventuels chocs sur un quai ou un autre bateau (id. défense).

Pas unité de mesure exprimée en pouces (2,54 cm) correspondant à la distance théorique parcourue par l’hélice en une rotation.

Passavant passage sur le pont permettant à une personne de cheminer de l’arrière à l’avant d’un bateau.

Passerelle plateforme permettant de passer du quai au bateau, ou inversement. Désigne aussi la partie la plus élevée d’un gros navire.

Pavillon désigne un drapeau dans le langage maritime.

Pavois partie du franc-bord située au dessus du pont et servant de garde corps.

Pêche-promenade type de bateau équipé pour la pêche côtière et disposant d’une timonerie (id. timonier).

Pétole terme maritime signifiant l’absence de vent.

Pied unité de mesure anglo-saxonne (30,48 cm) très utilisée dons le domaine maritime.

Pinoche cheville en bois de forme conique utilisée pour boucher une fuite, tel un trou dans la coque, une durite, etc.

Pissette terme d’argot désignant le jet d’eau de mer projeté par le circuit de refroidissement d’un moteur hors-bord.

Plaque antiventilation plaque horizontale d’une embase moteur située au-dessus de l’hélice afin d’en limiter sa ventilation.

Plat-bord rebord horizontal situé au-dessus du franc-bord.

Plage de bain plateforme arrière située dans le prolongement de la coque facilitant l’accès au bateau lors des baignades ou depuis un quai.

Pod embases installées par paire et traversant le fond de la coque verticalement. Dotées d’un grand angle de giration et contrôlées par joysticks, elle permettent des manoeuvres très faciles.

Pneumatique type de bateau équipé de flotteurs.

Pouce unité de mesure anglo-saxonne correspondant à 2,54 cm.

Pompe de cale appareil aspirant et évacuant l’eau contenue dans une cale.

Poupe désigne la partie arrière du bateau (contraire : proue)

Presse étoupe dispositif assurant l’étanchéité du passage de la ligne d’arbre à travers la coque.

Proue désigne la partie avant d’un bateau (contraire : poupe).

Prélart bâche ou housse servant à protéger les équipements d’un bateau (poste de pilotage, sièges, etc.)

Propulseur d’étrave système de propulsion électrique muni d’une hélice disposée perpendiculairement à la marche du bateau afin faciliter les déplacements latéraux lors des manœuvres.

Puit à chaîne emplacement de la baille à mouillage recevant la chaîne.

Quart durée pendant laquelle l’équipage est d’astreinte. Originalement un quart dure quatre heures.

Quille longue pièce verticale située dans l’axe et sous la carène.

Québec mot du code international des signaux désignant la lettre Q. Signification : mon navire est « indemne » et je demande la libre pratique.

Raquetter phénomène désignant un mouvement oscillatoire latéral du bateau lorsque la carène « rebondit » d’un bord à l’autre à haute vitesse.

Radar appareil électronique permettant de détecter navires et obstacles.

Raguer mouvement d’usure par frottement.

Raz appellation d’un courant violent provoqué par le flot ou le jusant dans un passage étroit (Raz de Sein, Blanchard).

Redan décrochement latéral de la coque venant briser son profil afin de favoriser le déjaugeage.

Roll bar arceau métallique ou en polyester fixé à l’arrière d’un bateau sur lequel sont placés antennes et feux de navigation (id. arceau).

Roméo mot du code international des signaux désignant la lettre R. Signification : j’ai bien reçu votre message.

Roof terme anglophone désignant le toit d’un bateau.

Roulis balancement latéral d’un bateau souvent provoqué par des vagues ou de la houle provenant de côté.

Runabout type de bateau motorisé en in board.

Safran partie immergée du gouvernail permettant de diriger le navire.

Saisine bout ou poignée fixé le long des flotteurs d’un pneumatique permettant aux passagers de se tenir.

Saute-vent petit pare-brise agissant comme déflecteur d’air.

Sedan cockpit de pilotage extérieur situé sur le toit d’une vedette (id. fly-bridge).

Seuil mur sous-marin placé à l’entrée d’un port pour retenir l’eau à marée basse.

Sextant instrument de navigation permettant de relever l’angle d’un astre par rapport à l’horizon afin de déterminer sa position géographique.

Sillage vagues en forme de V suivant la trajectoire d’un engin se déplaçant dans l’eau.

Sierra mot du code international des signaux désignant la lettre S. Signification : je bats en arrière.

Shipchandler terme anglophone désignant un magasin d’accastillage et de matériel nautique.

Slip terme anglophone désignant une cale de mise à l’eau (slip = glissant).

Sondeur instrument électronique permettant de sonder les fonds sous-marins pour en connaître la profondeur et parfois même la nature.

Souquer tirer avec force sur un bout.

Speedomètre appareil électronique permettant de mesurer la vitesse d’un navire.

Step décrochement perpendiculaire à la coque diminuant la surface mouillée afin d’améliorer les performances.

Sun deck type de bateau dont la caractéristique principale et de recevoir un bain de soleil à l’avant

Superstructures construction installée sur le pont d’un bateau, comme une timonerie ou un fly-bridge, par exemple.

Suroît désigne le vent provenant du sud-ouest et aussi les traditionnels chapeaux imperméables des pêcheurs.

Tableau arrière partie verticale de la poupe d’un navire.

Taquet pièce fixée au navire pour y amarrer les aussières.

Tangage mouvement longitudinal d’un bateau (balancement d’avant en arrière).

Tango mot du code international des signaux désignant la lettre T. Signification : fait par un bateau de pêche, ne me gênez pas, je fais du chalutage jumelé.

Taud bâche de protection.

Timonerie poste de pilotage abrité dans un habitacle fermé et caractéristique des bateaux appelés « timoniers ».

Timonier type de bateau principalement prévu pour la pêche côtière et disposant d’une timonerie (id. pêche-promenade).

Tirant d’air distance entre la ligne de flottaison et la partie la plus haute d’un bateau.

Tirant d’eau distance entre la surface de l’eau (ligne de flottaison) et la partie la plus basse d’un navire.

Tonture désigne la courbure longitudinale du pont d’un bateau.

Tonneau unité de volume utilisée dans la marine traditionnelle pour déterminer la jauge d’un navire, c’est à dire sa capacité de chargement.

Tonnage jauge d’un navire exprimée en tonneau.

Transmission système mécanique permettant de transmettre la puissance d’un moteur à une hélice.

Travel-lift terme anglophone désignant une grue mobile permettant de soulever et de déplacer un bateau à l’aide de sangles.

Traversier venant de travers, comme un courant, par exemple.

Trawler type de bateau idél pour les voyages au longs cours.

Tribord la droite, en langage maritime.

Trim (trim power) système équipant les moteurs hors-bord et Z-drive, permettant le réglage de l’assiette longitudinale d’un bateau.

T-top toit souple ou rigide monté sur une structure en inox afin de protéger les passagers du soleil (bimini).

Tulipé une étrave tulipée présente une forme évasée de bas en haut et agit généralement comme un bon déflecteur.

Tuna tower superstructure métallique installée sur les vedettes fishing et munie d’un poste de pilotage en hauteur afin de repérer facilement les poissons au large.

Uniform mot du code international des signaux désignant la lettre U. Signification : vous courez vers un danger.

Varangue pièce de renfort en bois ou en métal de la structure d’un bateau reliant horizontalement les membrures en fond de cale.

Vedette open type de bateau au pont ouvert sur l’extérieur et sans fly-bridge.

Vedette à fly type de bateau disposant d’un fly-bridge.

Ventilation désigne un phénomène se produisant au niveau de l’hélice lorsque cette dernière entraîne de l’air depuis la surface et engendre alors une augmentation brutale du régime moteur.

VHF Very High Frequency, « très haute fréquence, en français ». Désigne un appareil de radio télécommunication utilisé en mer.

Victor mot du code international des signaux désignant la lettre V. Signification : je demande assistance.

Vide-vite ouverture pratiquée en bas du tableau arrière afin d’évacuer l’eau contenue dans le cockpit.

Virure nervure longitudinale intégrée à la coque.

Vive-eau marée de forte amplitude et donc de gros coefficient (contraire : morte-eau).

Voie d’eau entrée d’eau accidentelle à travers la coque.

Walkaround type de bateau proche d’une coque open.

Whisky mot du code international des signaux désignant la lettre W. Signification : je demande de l’assistance médicale.

X-ray mot du code international des signaux désignant la lettre X. Signification : arrêtez vos manœuvres et veillez mes signaux.

Yacht terme anglophone désignant originalement un bateau de plaisance. Aujourd’hui les yachts caractérisent plutôt les grosses unités.

Yankee mot du code international des signaux désignant la lettre Y. Signification : mon ancre chasse.

Zodiac marque devenue un nom générique pour désigner un bateau pneumatique.

Zulu mot du code international des signaux désignant la lettre Z. Signification : 1. J’ai besoin d’un remorqueur. 2. Fait par un bateau de pêche : je mets à l’eau mes filets.