Remorque : réussir sa mise à l’eau

Très fréquentées en saison par les plaisanciers, les cales de mise à l’eau sont souvent propices aux manœuvres précipitées et donc au risque d’endommager son bateau. Pour éviter tout désagrément, respecter certaines étapes lors d’une mise à l’eau permet d’aborder cette manipulation en toute quiétude.

La mise à l’eau

1. Avant de se présenter sur la cale
-Enlevez la plaque à feux
-Rangez la prise électrique de la remorque sur son support
-Relevez l’embase du moteur au maximum

2. Sur la cale
-Reculez dans l’axe de la cale en s’arrêtant lorsque les pneus touchent l’eau
-Serrez le frein à main du véhicule
-Otez les sangles de transport
-Amarrez un bout de retenu à l’avant du bateau
-Actionnez le treuil pour descendre le bateau en le poussant si besoin
-Ne laissez pas le treuil s’emballer en lâchant la manivelle
-Si la remorque le permet, basculez le timon en cas de pente faible

3. Lorsque le bateau est à l’eau
-Enlevez le crochet de l’anneau d’étrave
-Démarrez le moteur avant de larguer l’amarre
-Attachez le câble du treuil au châssis de la remorque
-Remontez la remorque et la sécuriser avec un anti-vol

La sortie d’eau

-Veillez au bon positionnement des rouleaux et patins de la remorque
-Présentez le bateau dans l’axe de la remorque
-Donnez un léger coup de gaz pour faire monter la coque sur les rouleaux
-Si la remorque le permet, basculez le timon en cas de pente faible
-Remontez le bateau à l’aide du treuil

Avant de prendre la route
-Rincez la remorque à l’eau douce
-Replacez la plaque à feux et la brancher
-Vérifiez le bon fonctionnement des feux
-Veillez à centrer le bateau sur la remorque et au bon positionnement des rouleaux
-Sanglez le bateau à la remorque

Le sanglage
Que ce soit pour de petits ou grands trajets, il est impératif de sécuriser le bateau sur sa remorque afin éviter tous risques de balancement et donc une perte d’adhérence à la chaussée.

-Commencez par minimiser le chargement du bord et à équilibrer les poids sur la remorque
-Fermez les coffres, placez les bâches de protection et ne rien laisser traîner sur le pont
-Positionnez le moteur le plus verticalement possible afin de réduire la longueur du convoi
-Soulagez les efforts sur le treuil en amarrant un bout sur l’anneau d’étrave
-Utilisez de préférences des sangles à cliquet, plutôt que des bouts
-Placez des protections au niveau des listons et des plats-bords pour ne pas les écraser
-Sanglez le bateau à la remorque à l’avant et à l’arrière
-Passez les sangles dans les anneaux prévus à cet effet sur la remorque
-A bord, passez les sangles dans les taquets d’amarrage ou dans les anneaux de levage du tableau arrière.

Pour les semi-rigides
-Placez des protections entre les sangles et les flotteurs pour limiter les frottements
-Ne pas écraser exagérément les flotteurs lors de la mise sous tension des sangles
-Passez les sangles dans les poignées de portage des flotteurs pour éviter les glissements