Actualités

  • Reading: Cannes > Le port Canto bientôt débaptisé ?

Alpes maritimes

Cannes > Le port Canto bientôt débaptisé ?

publié le 6 mars 2012


Le port Pierre Canto sera t-il débaptisé ? Apparemment oui, car le tribunal de grande instance de Grasse a condamné la ville de Cannes à changer le nom de son port de plaisance, d’après le site internet 20minutes.fr

La justice a tranché. Le tribunal de grande instance de Grasse vient de condamner la ville de Cannes pour « trouble manifestement illicite » : elle ne devra plus utiliser pour son second port, dont elle est le gestionnaire, le nom de son créateur, Pierre Canto, qu’il porte pourtant depuis 47 ans.

Cette décision donne raison à ses enfants, Isabelle et Jean-Jacques Canto, qui avaient assigné la municipalité en justice. La raison ? Les deux héritiers exigeaient le versement de royalties pour l’utilisation du nom de leur père. Ce port, situé sur la pointe Croisette, reste l’un des plus grands de la région avec 598 postes d’amarrage. « Isabelle et Jean-Jacques Canto voulaient que leur soit reversé 1 % du chiffre d’affaires du site, soit entre 46 000 et 70 000€ », indique Christophe Santelli-Estrany, adjoint au maire de Cannes en charge de la façade maritime, déçu par ce jugement mais « surtout pour la mémoire de Pierre Canto », assure-t-il.

Tout changer en six mois
Un versement « qu’ont refusé les usagers du port, qui souhaitaient garder le nom de Pierre Canto, mais pas en échange de telles sommes. La ville, en tant que gestionnaire, a donc défendu leur position », détaille l’élu. La cité des festivals dispose de six mois pour enlever le nom de Pierre Canto : « Il s’agit de changer la signalétique et les plans municipaux, de modifier les uniformes des agents du port… Il y en a pour plusieurs milliers d’euros », chiffre l’adjoint au maire. Les motivations de ce jugement seront connues dans le courant de la semaine.

« Ne pas s’acharner »
Au regard de celles-ci, la municipalité décidera si oui ou non, elle fera appel de la décision. « Si les enfants sont prêts à tout pour obtenir gain de cause, nous n’allons pas nous acharner », précise encore Christophe Santelli-Estrany. « C’est surtout dommage pour Pierre Canto et pour les Cannois », regrette-t-il. De son côté, Isabelle Canto restait injoignable, hier.

Article publié dans 20minutes.fr