Essais

  • Reading: Windy-31 Zonda > Une carène exceptionnelle

Day-cruiser

Windy-31 Zonda > Une carène exceptionnelle

Par : VB - Photos : K.Glieber

Avis de la rédaction   leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Avis des plaisanciers leftrightleftrightleftrightleftrightleftright

Comparer ce modèle Voir la vidéo Ajouter à ma séléction Donner son avis Revenir aux résultats

Dévoilé au printemps 2011, le Windy 31 Zonda est un day-cruiser de 9,60 mètres venant plutôt se positionner en entrée de gamme du chantier norvégien qui propose pratiquement une vingtaine de bateaux allant de 7,60 à 17,75 mètres dans son catalogue. Avec ses lignes tendues, son profil bas, sa carène au V profond et sa cale moteur renfermant une véritable cavalerie, le Windy 31 Zonda excelle en termes de performances, mais pas seulement…

Comme tous les bateaux de la firme Windy, ce nouveau modèle porte joliment le nom d’un vent. D’ailleurs si vous l’ignoreriez, le Zonda est un vent chaud et sec dévalant le versant oriental des Andes en Argentine. D’un autre côté, comme son nom ne l’indique pas, le 31 Zonda est fabriqué en Norvège par le chantier Windy dont la réputation mondiale n’est plus à faire. En effet, créé en 1966, le chantier Windy construit des bateaux d’excellente manufacture, robustes, performants et bien aménagés.

Un cockpit sécurisant et bien organisé
Une fois à bord du Windy 31 Zonda, que l’on soit néophyte ou connaisseur, la qualité de fabrication du bateau et les matériaux utilisés rassurent et inspirent indéniablement un réel sentiment de sécurité. Pour embarquer depuis le quai, la belle plage de bain (teck optionnel) de 86 cm de profondeur s’avère très pratique. Un petit passage bâbord, qui renferme aussi un coffre pouvant recevoir quatre défenses, permet d’accéder au cockpit sans avoir à marcher sur le bain de soleil arrière. Ce dernier présente des dimensions agréables de 200 x 140 cm et son dossier coulissant sur des rails dissimulés dans le matelas peut se positionner à l’extrême arrière du solarium ou plus en avant afin de constituer une banquette de cockpit. Voilà qui est bien vu !
Autour de l’élégante table en bois vernis (110 x 65 cm dépliée) jusqu’à sept personnes peuvent déguster un apéritif notamment grâce à la banquette (118 x 52 cm) adossée au siège pilote et à l’assise située sur bâbord. Plus en avant et bien protégés derrière le pare-brise enveloppant, trois sièges (44 cm de large) dotés de renforts latéraux permettent d’accueillir le pilote et deux passagers dans un réel confort. Munis d’assises relevables ces sièges sont des places de choix lors des navigations ou même debout en s’agrippant à la main courante ceinturant le pourtour supérieur du pare-brise. Celui-ci dispose d’ailleurs d’une ouverture centrale permettant d’accéder au pont avant après avoir gravi les trois marches depuis le cockpit. Présentant une belle surface plane antidérapante (230 x 180 cm), le pont peut aussi s’agrémenter en option un bain de soleil. Enfin, à la proue, la présence de trois coffres sera toujours très pratique pour recevoir un guindeau, un mouillage complet et des amarres par exemple.

Un habitacle confortable
De retour dans le cockpit, une porte coulissante placée à bâbord mène à l’habitacle affichant une hauteur sous barrots de 1,43 mètres près de l’entrée. Sur la gauche de cette dernière, une cuisine équipée d’un évier, d’une plaque vitrocéramique et de plusieurs placards de rangement s’avère idéalement placée à proximité de la porte et donc bien ventilée pour la cuisson de petits plats. De surcroît, un réfrigérateur se révèle astucieusement dissimulé sous le plancher extérieur de l’entrée et donc à portée de main du cuisinier.
Dans la pointe avant du bateau, un grand lit de 200 x 160 cm offre suffisamment de confort (hauteur sous barrots 84 cm) pour bien dormir à deux personnes, il est aussi accompagné d’une penderie et d’un espace de rangement situé sous le couchage. Cependant la luminosité dans cette partie du bateau n’est pas transcendante avec l’unique hublot circulaire placé sur le pont avant. Enfin, pour terminer l’inventaire de la cabine, une salle d’eau séparée, logée à droite de l’entrée, dispose de WC et d’un lavabo dont le mitigeur dissimule un pommeau de douche. Seul bémol, la petite ouverture placée sur le hublot nous paraît insuffisante pour bien aérer la salle de bain, même si une ventilation électrique est installée en série.

Un comportement exceptionnel
Motorisé par un bloc diesel Volvo de 370 chevaux (D6-EVC DP), le Windy 31 Zonda de notre essai nous a permis d’accrocher les 39,5 nœuds de vitesse de pointe à 3 4500 tr/min pour une consommation instantanée de 78 l/h. Equipé d’une superbe carène taillée pour les vagues avec son V profond de 24° le bateau ne demande qu’à s’exprimer et ceci quel que soit l’état de la mer. En effet, le 31 Zonda aime la vitesse et a besoin d’aller vite pour révéler tout son potentiel. Ainsi, c’est à partir de 25 nœuds (soit environ 2 500 tr/min) que le bateau s’avère le plus à l’aise et même, voire surtout, si un beau clapot agite le plan d’eau. En évoluant à une allure soutenue, le 31 Zonda navigue dans ses lignes et s’équilibre parfaitement, une sensation que le pilote ressent dès les premiers milles. Mieux vaut donc attaquer les vagues pour les survoler de crête en crête, plutôt que d’y aller timidement et de prendre le risque de recevoir des embruns.
Aux commandes, le pilote peut profiter de plusieurs positions extrêmement confortables grâce à l’assise relevable, tout en restant bien caler par les renforts latéraux. La direction et la manette de gaz électronique se montrent très douce, réactives et bien placées. Bref, le plaisir de pilotage est réel ! Côté comportement, le bateau retombe toujours en douceur après un saut et ceci même après une grosse vague, mais une certaine vitesse est tout de même nécessaire pour un meilleur passage. Au déjaugeage, le bateau se cabre franchement, mais la vision du barreur reste toujours dégagée. En virage, la gîte du 31 Zonda est plutôt franche, un phénomène logique avec une carène aussi affûtée, mais ceci ne sera pas pour déplaire les amateurs de sensations et de pilotage. Enfin notez que la carène défléchit parfaitement les embruns et que le pare-brise protège vraiment le pilote face au vent.

Pour conclure, le Windy 31 Zonda est un bateau qui nous a vraiment séduit, tant au niveau de son aménagement intelligemment disposé, qu’au niveau de ses qualités marines, exceptionnelles il faut l’avouer. En revanche, la cabine aurait sûrement mérité un peu plus de luminosité grâce à davantage de surfaces vitrées. Enfin, comme pour de nombreuses choses, la qualité à un prix et cela Windy ne l’a pas oublié.

A partir de : 214 443 €
(avec 320 ch Volvo 5,7 GXiE DP)

Fiche technique

Catégorie bateaux Day-cruisers
Long. hors tout 9,60 m
Largeur 2,97 m
Poids 3 900 kg
Puissance cons. 2 x 225 ch
Puissance maxi 2 x 300 ch
Transmission In-board
Capacité carburant 517 l
Capacité eau 100 l
Cabine(s) 1
Couchage(s) 2
Salle(s) d'eau 1
Homologation B/8 pers.
Garantie 5 ans
Constructeur Windy
Import./distrib. Berthon France




L'avis de la rédaction

Qualités marines leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort de pilotage leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Performances leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Circulation à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Capacité de rangement leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Equipement version standard leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Détails des finitions leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Rapport Qualité/prix leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
NOTE leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
-Qualité de fabrication
-Comportement marin
-Agencement cockpit
-Luminosité cabine/aération WC
-Prix

Droits de francisation

Coque : 178 €
Moteur : 800 € avec 370 ch Volvo D6