Essais

  • Reading: Prestige-350 > Avec fly et transmission stern drive

Vedette

Prestige-350 > Avec fly et transmission stern drive

Par : VB - Photos : Karl Glieber

Avis de la rédaction   leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Avis des plaisanciers leftrightleftrightleftrightleftrightleftright

Comparer ce modèle Voir la vidéo Ajouter à ma séléction Donner son avis Revenir aux résultats

Première vedette flybridge Prestige propulsée par des moteurs à transmission stern drive, la 350 dévoilée au Grand Pavois 2010 vient remplacer les anciennes Prestige 32 et 36. Entrée de gamme du constructeur français qui propose neuf unités jusqu’à 60 pieds, cette vedette à fly de 11,25 mètres offre tout le confort nécessaire pour partir en croisière à quatre personnes.

Avec pas moins de 2 500 bateaux vendus en dix ans, Prestige s’est indéniablement imposé sur le marché des vedettes. Fort de ce constat, le chantier des Herbiers lance en 2011 la génération 2 de sa gamme, largement inspirée par le succès de son navire amiral, la Prestige 60.

Une motorisation originale
Dessinée par Garroni Design, J & J Design et J.F. de Prémorel Concept, la Prestige 350 arbore un look moderne et très élégant. Doté d’une carène planante à 3 virures, d’un redan très marqué et d’un V à 15 °, le bateau ne dispose que d’une seule motorisation au catalogue, à savoir 2 x 200 ch Volvo Penta D3 DPS en stern drive. Le choix de cette transmission n’est pas anodin, il permet d’accroître les performances en comparaison à des lignes d’arbre, mais surtout cela donna la possibilité au constructeur de reculer les moteurs afin de gagner de l’espace dans l’habitacle.

De réelles qualités marines
Essayée dans un léger clapot à Cannes, la Prestige 350 s’est révélée puissante et très agréable à piloter. Nous avons atteint une vitesse maximale de 32,9 nœuds à 4 100 tr/min pour une consommation de 93 litres au total. D’après la firme, la vitesse de croisière idéale est de 23,3 nœuds à 3 400 tr/min pour 62,84 litres de consommation. A cette allure, l’autonomie du bateau est de 241 milles avec le plein de carburant (650 litres). Voilà qui laisse présager de belles croisières sur plusieurs jours. La Prestige 350 déjauge en 10 secondes et son nez se lève très peu, un comportement toujours appréciable pour conserver une bonne vision lorsque le pilote barre dans la timonerie. En virage, la gîte est prononcée, mais le sentiment de sécurité reste intact. La direction s’avère douce et la manipulation des manettes électronique Volvo permet de doser les gaz de manière très précise. Sur le flybridge, le poste de pilotage déporté à tribord reçoit une confortable banquette de 72 cm de large. Comme sur de nombreux flybridge, la position de conduite assise sera privilégiée, le tableau de bord étant situé assez bas. Au niveau inférieur, le poste de pilotage de la timonerie est surélevé par rapport au salon. Il se compose d’une banquette de 55 cm de large depuis laquelle la visibilité est bien dégagée. Un accoudoir situé à proximité des manettes de gaz offre une position confortable et reposante. Le tableau de bord, imposant et élégant permet une bonne lecture de l’instrumentation. Dernier point, le pilotage depuis le fly se révèle beaucoup plus silencieux que dans l’habitacle, zone où le bruit des moteurs se montre plus fort, que la porte de la timonerie soit ouverte ou fermée.

Un flybridge confortable et modulable
Pour monter sur le fly, une échelle (marches de 42 cm de large) ceinturée par de belles mains courantes en inox s’avère très pratique à emprunter. En haut, le fly présente un coin salon sur bâbord et le poste de pilotage sur le coté opposé. Sachez d’ailleurs qu’un réfrigérateur à tiroir peut être installé, en option, sous la banquette du pilote. Pour sa part, le salon se compose d’une banquette en U accompagnée d’une table de 80 x 50 cm. Basculant, le dossier de l’assise arrière permet de moduler l’espace en un grand solarium de 172 x 148 cm. Enfin, sachez que les hauts dossiers de ce salon sécurisent vraiment le flybridge.

Belle circulation sur le pont
Toujours à l’extérieur, mais au niveau inférieur, le bateau reçoit une belle plage arrière de 354 x 110 cm. Le cockpit arrière présente une banquette de 230 cm renfermant des coffres de rangement. Enfin, le plancher s’ouvre électriquement pour dévoiler la cale moteur qui servira aussi de local de stockage. De chaque côté de la timonerie, les passavants sont faciles à emprunter, mais notez que celui de tribord (30 cm) est le plus large (25 cm sur bâbord). Sur le pont avant, un grand bain de soleil de 183 x 150 cm est disponible en option. A l’étrave, la baille à mouillage est facilement accessible, mais malheureusement, le guideau électrique n’est pas compris dans l’équipement de série.

Luminosité et confort dans la timonerie
L’habitacle s’avère très lumineux car équipé de nombreuses surfaces vitrées sur sa périphérie. La porte coulissante arrière à trois rabats offre un large passage de 127 cm lorsqu’elle est ouverte au maximum. A l’intérieur, sur bâbord un coin salon en L doté d’une table (120 x 68 cm dépliée) fait face à une banquette sur le côté opposé (140 cm de large). Cette dernière referme un accès à un vaste local technique pouvant aussi servir de rangement.
Plus en avant, le poste de pilotage est logé sur la droite et à proximité une descente mène à la cuisine située en contrebas à tribord. Elle se compose d’un plan de travail en L et de tout l’équipement indispensable pour cuisiner en croisière. Aussi, cet endroit se montre très lumineux grâce au panneau de coque translucide et au pare-brise situé juste au-dessus.

Des cabines spacieuses
Logée en arrière et à gauche de la descente, la cabine invités présente un lit double de 195 x 177 cm pouvant aussi se convertir en deux lits simples. Une belle penderie placée à droite de la porte constitue le seul rangement de la cabine. Dans la pointe, la cabine propriétaire reçoit une porte à double rabat dont l’ouverture est gigantesque. Très lumineuse, cette cabine se dote d’un lit double de 190 x 150 cm, d’un dressing, de tiroirs et d’une penderie.
Enfin, à gauche de la descente, la salle d’eau du bord, aussi très lumineuse, est munie d’un évier en vasque, de WC manuels et d’une douche.

Très élégante, bien aménagée et pourvue de véritables qualités marines, la Prestige 350 inaugure en beauté la nouvelle génération Prestige. Cependant, les futurs propriétaires devront s’acquitter de quelques options pour bénéficier d’un bateau plaisant et confortable.

A partir de : 255 107 €
(avec 2 x 220 ch Volvo D3 DPS)

Fiche technique

Catégorie bateaux Vedettes
Long. hors tout 11,25 m
Long. de coque 10,92 m
Largeur 3,72 m
Poids 6 500 kg
Puissance cons. 2 x 220 ch
Puissance maxi 2 x 220 ch
Transmission In-board
Capacité carburant 650 l
Capacité eau 250 l
Cabine(s) 2
Couchage(s) 4
Salle(s) d'eau 1
Homologation B/8 ; C/10 pers.
Garantie 3 ans
Constructeur Prestige
Import./distrib. réseau Prestige




L'avis de la rédaction

Qualités marines leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort de pilotage leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Performances leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Circulation à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Capacité de rangement leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Equipement version standard leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Détails des finitions leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Rapport Qualité/prix leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
NOTE leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design moderne
Espace et luminosité
Qualités marines
Equipements standards limités

Droits de francisation

Coque : 240 €
Moteur : 693 € avec 2 x 220 ch Volvo Penta diesel