Guide d'achat

  • Reading: Jeanneau-Merry Fisher 10 > Pilotage optionnel sur le fly

Vedette

Jeanneau-Merry Fisher 10 > Pilotage optionnel sur le fly

Par : VB - Photos : Jeanneau

Avis de la rédaction   leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Avis des plaisanciers leftrightleftrightleftrightleftrightleftright

Comparer ce modèle Voir la vidéo Ajouter à ma séléction Donner son avis Revenir aux résultats

A partir de : 141 846 €
(avec 370 ch Volvo D6)

Fiche technique

Catégorie bateaux Vedettes
Long. hors tout 10,22 m
Long. de coque 9,07 m
Largeur 3,33 m
Poids 4 562 kg
Puissance cons. 380 ch
Puissance maxi 380 ch
Transmission In-board
Capacité carburant 375 l
Capacité eau nc l
Cabine(s) 2
Couchage(s) 4/6
Salle(s) d'eau 1
Homologation B/8 pers.
Garantie 3 ans
Constructeur Jeanneau
Import./distrib. réseau Jeanneau

L’un des principaux atouts de la Jeanneau Merry Fisher 10 est la présence de son fly qui permet de piloter en extérieur et de profiter d’une visibilité excellente sur 360 °. Mais notez que ce poste de barre extérieur est une option. Placé sur bâbord, le pilote dispose d’un confortable siège individuel et d’un tableau de bord assez basique. A côté sur tribord, deux passagers peuvent s’installer sur une banquette double dont le dossier amovible permet de s’asseoir face à la route, ou vers l’arrière face à un petit coin salon doté d’une table et d’une autre banquette. Cet ensemble est d’ailleurs convertible en un vaste bain de soleil. En contrebas, un autre grand solarium peut s’installer sur le pont avant , mais uniquement en option. Vers la poupe, le cockpit modulable dispose d’une assise fixe adossée au tableau arrière, puis de deux banquettes-coffres supplémentaires (options) et amovibles permettant ainsi de créer un salon de pont en L sur bâbord. Et pour les parties de pêche, il est possible de débarquer ces banquettes pour profiter d’un cockpit dépouillé et spacieux. Dans la timonerie, un carré en U transformable en couchage double occupe le côté bâbord. La banquette avant de ce salon s’avère basculante et donne ainsi le choix de s’asseoir face au pare-brise ou vers la table. Sur la droite de l’habitacle, une cuisine est installée en arrière du siège de pilotage. Élégamment dissimulée dans un meuble en bois, elle offre un évier en inox, un réchaud à gaz, puis un réfrigérateur de 65 litres logé sous le siège pilote. Dans la partie avant de la coque et en contrebas, deux cabines doubles et une salle d’eau occupent les lieux. A gauche de la descente, la première cabine reçoit deux lits superposés pour les invités et la cabine de pointe accueille un lit double. Ce dernier, positionné à l’oblique sur bâbord permet de dégager de l’espace près de la porte et sur le côté opposé qui reçoit une assise et une penderie. A droite de la descente, la salle d’eau indépendante complète l’équipement du bord qui s’avère résolument orienté pour la croisière.
Au final, la Merry Fisher 10 est une unité élégante et bien aménagée. Néanmoins pour profiter du réel potentiel de ce bateau lors de navigations, la commande de nombreuses options devient indispensable, l’équipement de série étant décidément trop minimaliste.





L'avis de la rédaction

Aménagements
Pont leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Carré leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Cuisine leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Cabines leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Salles d'eau leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Poste de pilotage leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Equipement version standard leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Rapport Qualité/prix leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
NOTE leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Poste de pilotage sur le fly en option

Aménagements intérieurs

Décoration intérieure
Equipement de série limité

Droits de francisation

Coque : 178 €
Moteur : 1 232 € avec 380 ch Yanmar diesel

Les concurrents - Vedettes