Essais

  • Reading: Bénéteau-Flyer GT 38 > Idéale pour la croisière

VEDETTE

Bénéteau-Flyer GT 38 > Idéale pour la croisière

Par : VB - Photos : K.Glieber

Avis de la rédaction   leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Avis des plaisanciers leftrightleftrightleftrightleftrightleftright

Comparer ce modèle Voir la vidéo Ajouter à ma séléction Donner son avis Revenir aux résultats

Présentée pour la première fois au salon de Cannes 2010, la Flyer Gran Turismo 38 est le fleuron de la nouvelle gamme d’express cruiser du chantier Bénéteau qui comprend aussi la Flyer Gran Turismo 34. Lignes sportives, carène Air-Step, bimotorisation diesel, poste de pilotage central et des aménagements dédiés à la croisière constituent ses principales caractéristiques.

Un pilotage très appréciable
Equipée lors de nos essais avec 2 x 300 ch Volvo Penta D4, la motorisation maximale et recommandée par le chantier, la Flyer GT 38 accroche la vitesse de pointe de 34,4 nœuds à 3 500 tr/min pour une consommation d’environ 113 l/h. La carène du bateau adopte la technologie Air-Step, un brevet déposé par Bénéteau depuis six ans et équipant plus de dix modèles de la marque. D’après Patrick Tableau, l’un des concepteurs du système, la carène Air-Step permet, entre autres, d’éviter au bateau de rester cabré trop longtemps et de favoriser ainsi un déjaugeage rapide. Il en résulte donc une consommation plus faible, des performances accrues et un confort amélioré. Et en effet, comme nous avons pu le vérifier, le bateau lève légèrement le nez lors des accélérations et le déjaugeage qui se déclenche vers les 15 nœuds dure environ 8,5 secondes. Voilà qui est plutôt correcte pour une motorisation diesel. En virage, la gîte reste raisonnable et la direction électrique (option) se montre très réactive. Innovant, le poste de pilotage en position centrale permet au pilote de bénéficier d’une vision optimale sans être gêné par le montant latéral de la timonerie. Aussi, cette configuration a permis au chantier de dégager d’avantage d’espace dans la cabine arrière du bateau. Enfin, le poste de pilotage central n’est pas vraiment un inconvénient pour les manœuvres, car la visibilité est très correcte sur 360 °. De plus, avec le joystick de commande disponible en option, la Flyer GT 38 se dirige au doigt et à l’oeil.

Un cockpit spacieux et confortable
Sur le pont avant, le bateau reçoit en option, un grand bain de soleil de 180 x 150 cm. En PVC, ce solarium composé de deux matelas est une place de choix pour bronzer. Vers la proue, la baille à mouillage dispose d’un guideau électrique de série et d’une grande trappe d’ouverture. En revanche, en cas de besoin, l’accès à la chaîne nous semble un peu restreint. Bien défendu sur tout son pourtour par de hauts balcons en inox, le pont offre une bonne circulation avec ses passavants de 23 cm de large. De plus, la périphérie de la timonerie aux arêtes prononcées fait office de main courante lors de déplacements. A la poupe, la vaste plateforme de bain mesurant 297 x 83 cm dispose d’une échelle escamotable et d’une douchette de pont avec mitigeur.
Sur l’arrière bâbord du cockpit, un salon en U doté d’une table dépliante (132 x 91 cm. max.) peut accueillir huit personnes pour déjeuner et s’avère convertible en un solarium de 200 x 130 cm. Enfin, le plancher de la table de cockpit renferme la cale moteur. Sur le côté opposé, une méridienne de 200 cm de long permet à une personne de s’allonger face au sillage. En revanche, cet emplacement manque peut-être d’une main courante pour s’y installer en navigation. Adossé à cette méridienne, un siège baquet individuel à l’assise relevable constitue une place de choix à proximité du pilote. Une belle main courante, deux porte-verres et un vide poche équipent d’ailleurs la console faisant face à cette assise. Pour sa part, le poste de pilotage dispose d’une banquette double (80 cm de large) à l’assise relevable et d’un cale-pied composé d’une barre en inox. Assez imposant, le tableau de bord offre une bonne visibilité de l’instrumentation qui est implantée sur deux niveaux. Enfin, l’ensemble est surplombé par un gigantesque hard top (200 x 146 cm) à ouverture électrique commandée depuis le poste de pilotage. Sur la gauche du cockpit, un meuble cuisine renferme un évier, son robinet rabattable et un placard de rangement. Cette kitchenette peut aussi accueillir en option, un grill puis un réfrigérateur de 42 litres.

Un habitacle lumineux et modulable
A gauche du poste de pilotage, la descente composée de quatre marches mène à l’habitacle. Ce dernier, dont la hauteur sous barrot affiche 191 cm, s’avère d’ailleurs très lumineux grâce à la porte coulissante de la descente se prolongeant vers l’avant par un long panneau translucide. Voilà qui est bien vu ! Sur bâbord, un salon en L doté d’une banquette et d’une table (107 x 62 cm) est convertible en un couchage double d’appoint qui conviendra à un adulte ou à deux enfants pour la nuit. Au-dessus des dossiers de la banquette, des équipets et quatre placards serviront à stocker des affaires. Sur tribord et face à ce salon, une superbe cuisine tout équipée présente un plan de travail de 145 cm de long.
A l’avant, la cabine propriétaire logée dans la pointe du bateau offre un grand lit double de 200 x 140 cm. Avec ses panneaux de coque longitudinaux, ses hublots ronds et son hublot de pont, la cabine se révèle extrêmement lumineuse. Une penderie et pas moins de quatre beaux tiroirs situés sous le couchage viennent compléter l’inventaire. Pour les invités, la cabine arrière logée sous le cockpit extérieur ne demeure pas moins confortable. En déplaçant les coussins, le couchage est convertible, selon vos envies, en un lit double (200 x 170 cm) ou en deux lits simples (190 x 75 cm). Notez d’ailleurs que la hauteur sous barrot au niveau du couchage mesure 80 cm et que des panneaux de coque apportent beaucoup de luminosité. Deux penderies et de grands placards situés de chaque côté du lit seront très pratiques pour ranger ses effets. Enfin, la salle d’eau placée à droite de la cuisine offre une vasque avec mitigeur, un WC marin, ainsi qu’une véritable douche dotée d’un rideau de séparation.

Avec ses lignes sportives et racées, ses belles performances et sa superbe habitabilité, la Flyer GT 38 est une unité idéale pour partir en croisière jusqu’à quatre ou cinq personnes. Tout comme le constructeur, nous vous conseillons d’opter pour la motorisation maximale de 2 x 300 chevaux afin de conserver un bateau réactif et plaisant à piloter. Enfin, l’ajout de quelques options et à prévoir pour profiter pleinement du bateau.

A partir de : 244 702 €
(avec 2 x 260 ch Volvo Penta D4)

Fiche technique

Catégorie bateaux Vedettes
Long. hors tout 12,10 m
Long. de coque 11,31 m
Largeur 3,77 m
Poids 7 470 kg
Puissance cons. 2 x 300 ch
Puissance maxi 2 x 300 ch
Transmission In-board
Capacité carburant 650 l
Capacité eau 200 l
Cabine(s) 2
Couchage(s) 6
Salle(s) d'eau 1
Homologation B/10 pers.
Garantie 5 ans
Constructeur Bénéteau
Import./distrib. réseau Bénéteau




L'avis de la rédaction

Qualités marines leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort de pilotage leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Performances leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Circulation à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Capacité de rangement leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Equipement version standard leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Détails des finitions leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Rapport Qualité/prix leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
NOTE leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design

Habitabilité et confort

Luminosité habitacle
Options à prévoir

Accès restreint baille à mouillage

Droits de francisation

Coque : 274 €
Moteur : 1 012 € avec 2 x 300 ch Volvo Penta D4

Les concurrents - Vedettes


  • Bavaria - Sport 38 Long. : 11,65 m / Larg. : 3,99 m
    Prix. : 187 195 €
    (avec 2 x 320 ch MerCruiser 377 MAG)