Actualités

  • Reading: Arcachon > Bientôt une nouvelle capitainerie

réhabilitation port de plaisance

Arcachon > Bientôt une nouvelle capitainerie

publié le 24 juin 2011


D’ici au printemps 2013, le port de plaisance d’Arcachon, deuxième port d’Aquitaine, devrait avoir totalement changé de visage. La réhabilitation de ce port de 2 600 places comprend, en fait, quatre projets.

Le premier concerne les shipchandlers, ces magasins de vente de bateaux et accessoires. Les cinq bâtiments qui abritent actuellement six sociétés, en prolongement de la coopérative maritime (dont la façade va être rénovée), vont être rasés et remplacés par un seul bâtiment qui pourra accueillir jusqu’à 26 sociétés.

Allure de paquebot
Au rez-de-chaussée, l’activité commerciale avec l’équivalent de 12 sociétés. Au premier étage, des bureaux prévus pour 14 sociétés, toutes en lien avec l’activité maritime, comme du courtage, des assurances, de l’architecture marine.

Et devant, un parking d’exposition pour les bateaux.

Le bâtiment, réalisé par le cabinet Blamm de Bordeaux, aura le profil d’un paquebot, avec un pont-promenade à l’étage et un belvédère sur le côté pour admirer le bassin d’Arcachon à 360 degrés.

Du belvédère, on pourra apercevoir la future capitainerie, tout au bout du port, près du monument des péris en mer. La capitainerie, réalisée par le cabinet Huet, sera ainsi accessible aux plaisanciers en visite, à l’entrée du port, par un ponton d’accueil.

Trente ans d’attente

Tout à côté, une Maison de la mer accueillera les quatre associations d’Arcachon en lien avec la mer : le Yacht Club, le Caps (pêche sportive) la SNSM (sauvetage en mer) et l’APPBA (plaisanciers).

L’ensemble sera complété par un bloc sanitaire. Les 80 places de parking seront repositionnées dans un espace paysager. Il ne restera plus qu’à installer la station-service.

Dernier aménagement, un cheminement en bois, pour les cyclistes et les piétons, encerclera tout le port jusqu’à la capitainerie.

Ces travaux, d’un coût total de 8 millions d’euros, dont 900 000 euros (la Maison de la mer) financés par la Ville d’Arcachon, et le reste par le port, devraient se dérouler entre le début 2012 et le printemps 2013.

Des travaux qui, hélas, n’auront aucune incidence sur les 2 300 demandes en attente d’une place au port, soit un délai de trente ans. Une vingtaine de places – seulement – se libèrent chaque année. « Nous sommes victimes de notre succès », convient le maire d’Arcachon et président du conseil d’administration du port, Yves Foulon.

Sud-Ouest, le 24 juin 2011