Actualités

  • Reading: Fondation Bénéteau > Pour une plaisance durable

INTERVIEW

Fondation Bénéteau > Pour une plaisance durable

publié le 15 juin 2011


A l’occasion, des journées de la Mer, rencontre avec Annette Roux, Présidente de la Fondation Bénéteau, fondation pour la promotion d’un nautisme vert et des métiers de la mer.

Quand la Fondation Bénéteau a-t-elle été créée ? Quelle est sa vocation ?

Annette Roux : “Créée en 2005, la Fondation Bénéteau est la seule fondation d’entreprise française entièrement dédiée au nautisme. Elle cherche à encourager et à promouvoir la protection de l’environnement dans l’univers du nautisme, notamment à travers de grands projets comme le concept de bateau hybride que nous avons présenté fin 2009 au salon nautique de Paris. La Fondation participe aussi à la mise en valeur du patrimoine naval, souvent en partenariat avec des musées comme la Cité de la Voile d’Eric Tabarly à Lorient ou le musée de la construction navale de Noirmoutier qui est en cours de réhabilitation. Enfin, nous cherchons à sensibiliser le grand public sur les notions de protection de l’environnement maritime…et terrestre car nous travaillons également dans le secteur de la construction et de l’habitat.”

Avez-vous des projets à l’international ?

Annette Roux : “Nous avons mené plusieurs projets à l’international : la mise en œuvre d’une école de voile en Chine, la construction d’une école de la mer à Madagascar (qui forme les jeunes à une pêche responsable et à la construction de bateaux modernes et respectueux des traditions locales), la fabrication de catamarans de pêche au Sri Lanka après le tsunami ou encore la construction de pirogues de pêche au Sénégal pour lutter contre l’émigration clandestine en incitant les sénégalais à gagner leur vie dans leur pays. Ceci dit, nous avons décidé récemment de réorienter nos actions en France car il existe déjà beaucoup d’autres fondations qui œuvrent à l’étranger tandis que les projets français ne trouvent pas toujours de soutien.”

Pouvez-nous parler de votre concept de motorisation hybride adaptée aux monocoques ?

Annette Roux : “Il s’agit d’une chaîne hybride parallèle qui propose 3 sources d’énergie : un moteur thermique, un moteur électrique et l’énergie cinétique. L’innovation tient à ce que chaque source d’énergie peut fonctionner simultanément ou séparément. Ainsi, en fonction de son mode de navigation (en cabotage, en navigation hauturière…), on n’utilise pas les mêmes sources d’énergie.
Et, autre grande nouveauté : la régénération sous voile. Quand vous naviguez sous voile, à partir de 5 nœuds, une hélice immergée, placée dans le flux d’eau face à la mer, vous permet de produire de l’énergie électrique et de la stocker. Pour agrémenter le concept, on a rajouté des batteries au lithium (comme sur les voitures) et un BMS (Battery Management System) qui vous permet de vérifier l’état de vos batteries à chaque instant. Avec ce moteur hybride, vous pouvez naviguer sans aucune pollution et dans un silence unique.
Le projet est né en partenariat avec un groupe allemand ZF, qui commercialise déjà cette chaine hybride et Valence qui a fourni les batteries au lithium.
Nous n’avons pas tout à fait fini les essais. Nous espérons que ce concept sera commercialisé dans quelques mois. ”

Quels sont les autres axes de vos actions ?

Annette Roux : “La Fondation Bénéteau cherche aussi à encourager l’émergence de nouveaux métiers contribuant à la création d’emplois dans le nautisme. C’est pourquoi nous avons lancé un concours de design ouvert à une dizaine d’écoles en Europe sur le thème de « l’aménagement intérieur du bateau de demain ». Nous avons de très nombreuses candidatures et nous sommes très confiants dans les projets qui vont nous être soumis. Les lauréats seront récompensés lors du salon nautique de Paris de décembre 2011.”

Article publié par www.developpement-durable.gouv.fr