Essais

  • Reading: Pacific Craft-690 DC > Le bon rapport qualité/prix

Day-cruiser

Pacific Craft-690 DC > Le bon rapport qualité/prix

Par : VB - Photos : Karl Glieber

Avis de la rédaction   leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Avis des plaisanciers leftrightleftrightleftrightleftrightleftright

Comparer ce modèle Voir la vidéo Ajouter à ma séléction Donner son avis Revenir aux résultats

Dévoilé au Grand Pavois de La Rochelle 2010, le 690 DC est le navire amiral de la nouvelle gamme Day-cruiser qui comprend aussi le 580 DC. Mesurant 6,85 mètres, ce Pacific Craft offre un cockpit modulable, une kitchenette, un bain de soleil avant et une cabine dotée d’un couchage double pour les amateurs de petite croisière.

Performant et réactif
A l’image de son petit frère, le Pacific Craft 580 DC, le 690 DC reçoit une nouvelle carène munie d’un V constant sur toute la longueur de la coque. Il en résulte un bateau très sportif avec sa motorisation de 200 chevaux, puissance conseillée par le constructeur. Lors de nos essais à Hyères sur une mer d’huile, le 690 DC s’est révélé très réactif et vraiment plaisant à piloter. En effet, l’accélération est franche, le bateau déjauge en 5,1 secondes et nous atteignons les 40 nœuds en 16 secondes. Au régime moteur maximal de 6 100 tr/min, les 200 ch Yamaha propulsent l’unité à 43,6 nœuds. En virage, l’accroche de la carène est excellente et l’unité peut engager des virages serrés sans mauvaises surprises. De plus, la gîte s’avère assez prononcée en courbe, mais grâce à son cockpit profond, le bateau reste très sécurisant pour ses occupants.
Aux commandes, le pilote est très bien calé dans son siège baquet qui dispose d’une assise relevable pour choisir sa position de conduite. La manette tombe bien sous la main et le pare-brise enveloppant offre une très bonne protection face au vent. De plus, notez qu’en navigation, le cockpit encaissé atténue franchement le niveau sonore du moteur, la banquette arrière faisant office de “barrière antibruit”. Dernière remarque, pensez à bien répartir les passagers afin de conserver une assiette latérale équilibrée, le bateau étant assez sensible au poids.

Des aménagements modulables et confortables
Concernant l’équipement du bord, le modèle de notre test était équipé de la finition Black Rock, un pack optionnel facturé 2 784 € qui comprend une couleur de coque grise, une sellerie luxe grise, un pont en teck et un coussin de bain de soleil avant. Côté aménagements, l’avant ponté et accessible grâce à l’ouverture centrale du pare-brise présente un bain de soleil de 135 x 150 cm de large, des balcons pour la sécurité, ainsi qu’une baille à mouillage facilement utilisable. En contrebas, le cockpit reçoit une banquette double de pilotage dont les assises sont relevables indépendamment. Sur bâbord, un siège supplémentaire, dont l’assise est aussi mobile offre ainsi jusqu’à trois personnes la possibilité de s’installer confortablement derrière le pare-brise. Notez enfin que le pilote et les passagers bénéficient tous de cale-pieds, voilà qui est bien vu !
L’arrière du cockpit accueille une banquette en L sur tribord dont la partie adossée au tableau arrière mesure 193 cm. Sous les coussins de ces assises, deux coffres servent à ranger du matériel. Une table amovible de 88 x 50 cm permet à quatre personnes de déjeuner dans ce salon d’extérieur. De plus, pour cuisiner, une kitchenette de pont sur logée sur bâbord renferme un évier en version standard. En option, un réfrigérateur et un feu à gaz peuvent venir s’ajouter. Au niveau de la poupe, deux plateformes entourent le bac moteur. Celle située sur bâbord reçoit une échelle dépliante et celle sur tribord, un petit coffre de stockage. Pour finir, un coffre dissimulé en arrière du dossier de la banquette de cockpit peut renfermer de manière très discrète et en option, un taud de cabriolet.

Pour sa part, l’habitacle assez dépouillé présente un lit double de 220 x 180 cm et une hauteur sous barrots de 1,20 m. En ôtant, la partie centrale du couchage, on découvre un emplacement pouvant recevoir en option des WC marin. La table de cockpit peut aussi s’installer dans la cabine.

Très ludique à piloter et offrant de belles performances avec sa motorisation de 200 chevaux Yamaha, le Pacific Craft 690 DC présente un très bon rapport qualité/prix. De plus, son cockpit modulable et sa cabine dont les dimensions sont très correctes, permettent de partir en week-end à deux personnes. Seul bémol, le bateau mérite l’ajout de quelques options pour profiter pleinement de ses navigations.

A partir de : 41 820 €
(avec 150 ch Yamaha)

Fiche technique

Catégorie bateaux Day-cruisers
Long. hors tout 6,85 m
Largeur 2,45 m
Poids 1 280 kg
Puissance cons. 200 ch
Puissance maxi 250 ch
Transmission Hors-bord
Capacité carburant 170 l
Cabine(s) 1
Couchage(s) 2
Homologation C/8 pers.
Constructeur Pacific Craft
Import./distrib. Yamaha Motor France




L'avis de la rédaction

Qualités marines leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort de pilotage leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Performances leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Confort à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Circulation à bord leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Capacité de rangement leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Equipement version standard leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Design leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Détails des finitions leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Rapport Qualité/prix leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
NOTE leftrightleftrightleftrightleftrightleftright
Rapport Qualité/prix
Performances
Dimensions cabine
Quelques options à prévoir

Droits de francisation

Coque : 0 €
Moteur : 0 € car moins de 22 CV avec 150 ch