Actualités

  • Reading: Des béquilles réglables pour la plupart des bateaux

équipement

Des béquilles réglables pour la plupart des bateaux

publié le 19 mai 2011


John Galton, ancien agent immobilier, a breveté un nouveau système de béquilles pour bateau de plaisance. Cet inventeur en herbe espère bien vivre de cette trouvaille.

L’initiative
« C’est une idée simple… J’en ai été le premier surpris ! » John Galton, 34 ans, n’avait rien d’un inventeur. Cet ancien agent immobilier, de formation commerciale, vient pourtant de faire breveter un dispositif qui pourrait bien faire sensation sur les pontons du port de plaisance : des béquilles pour bateaux semi-rigides allant jusqu’à 10 m.

Baptisées les Galton’s (« si ça marche, mes filles seront contentes que ça porte leur nom ! »), il s’agit de deux cales reliées par des bouts. Elles se placent à l’arrière des embarcations assez rapidement. Lorsque la marée redescend, le bateau vient se poser en douceur sur ces cales, permettant au bateau de rester bien droit et stable.

John Galton est convaincu de leur utilité : « Ce sont des béquilles qui ne nécessitent pas de percer la coque ni de mettre de la résine. Elles sont réglables et peuvent être donc utilisées sur d’autres bateaux. Et puis ça permet de profiter du carré du bateau quand celui-ci est échoué. »

Dispositif unique au monde
C’est lors d’une virée à Chausey il y a deux ans que ce Saint-Pairais a eu cette idée. Il en construit rapidement un prototype, qui intrigue rapidement les autres plaisanciers. Il se renseigne alors sur un possible dépôt de brevet. Bingo ! « Au cours de la demande, un rapport de recherche a été réalisé. Il déclare qu’il n’existe pas d’autre dispositif de ce type dans le monde. »

John Galton est tellement convaincu par sa trouvaille qu’il décide de lui consacrer un an. Il a lâché son boulot d’agent immobilier (même s’il reste associé dans son entreprise), a contacté un fabricant du pays granvillais et s’est lancé dans la commercialisation de son produit. Il a présenté ses béquilles au dernier salon nautique de Paris. Des revendeurs se sont montrés intéressés. Désormais, près de 180 magasins proposent ces Galton’s. Coût du kit complet : de 390 € à 970 € selon les gammes.

Une aventure qu’il voit comme un pari. « Cela faisait dix ans que je faisais de l’immobilier, explique-t-il. J’en avais un peu fait le tour. Et puis il y a eu cette opportunité. » Et l’homme a pris goût à l’invention. Il a aussi créé une application payante pour smartphone qui permet de joindre rapidement les services de secours en mer selon sa zone de navigation.

Reste qu’il faut encore convaincre les acheteurs. Il a fixé son seuil de rentabilité à 180 ventes par an.

Ouest-France, le 5 mai 2011

Image de prévisualisation YouTube