Actualités

  • Reading: Un yacht en cale sèche sur la route nationale 7

L'actu des régions

Un yacht en cale sèche sur la route nationale 7

publié le 6 mai 2011


Le convoyeur français qui avait immobilisé un yacht de luxe sur l’aire de repos du Relais de Donzère dans la Drôme (au sud de Montélimar) au bord de la RN 7 n’aura tenu que deux jours. Le bateau de 1,7 million d’euros a pu reprendre la route grâce à deux voitures pilote qui l’ont escorté jusqu’à sa destination, Port-Saint-Louis-du-Rhône sur la Méditerranée.

« Caprices de milliardaire »
Christophe Francisco , le “pilote” français du convoi exceptionnel , a perdu son bras de fer avec le transporteur allemand en faillite qui lui a laissé une ardoise de 18 000 euros. Le Mosellan a assisté, impuissant, au départ du convoi exceptionnel qui s’est tout de même trompé d’itinéraire dans la traversée de Bollène (Vaucluse), provoquant un début d’embouteillage.

Christophe Francisco affirme qu’il a été brièvement interpellé à Orange alors qu’il demandait avec insistance aux forces de l’ordre de contrôler le convoi exceptionnel qui n’était pas en règle selon lui. « Il n’avait pas le droit de rouler de nuit. Il aurait dû s’arrêter à la sortie d’Orange sur une aire de repos. Il a pu continuer sa route en toute impunité, pour satisfaire les caprices d’un milliardaire. Heureusement, il n’y a pas eu d’accident ».

La police et la gendarmerie expliquent qu’ils n’ont pas à se mêler d’un conflit privé entre deux sociétés et qu’ils n’avaient aucune raison de contrôler ce convoi.

Le yacht de 54 pieds (17 mètres) a ensuite été livré à son propriétaire, un riche Allemand qui vit aux Canaries. Christophe Francisco, lui, n’a pas touché ses 18 000 euros. Il a décidé de mettre la clef sous la porte et de changer de métier.

Le Dauphiné, le 23 avril 2011