Actualités

  • Reading: Salon nautique de Mandelieu > Fréquentation en forte hausse

L'actu des régions

Salon nautique de Mandelieu > Fréquentation en forte hausse

publié le 26 avril 2011


Après cinq jours favorisés par la météo, excepté un samedi pluvieux, le 21e Salon du bateau d’occasion de Mandelieu – La Napoule a fermé ses portes, hier après-midi.

25 000 visiteurs, 50 ventes et beaucoup de contacts
Sans être enthousiaste, l’ambiance était à la satisfaction, hier, sur les quais. « On a eu une très belle fréquentation – autour de 25 000 visiteurs, pour 15 000 l’an dernier », relevait Roland Milazzo, président de l’Association des professionnels de Port La Napoule, qui organise le salon. « Le positif, c’est que l’on a accueilli beaucoup d’acheteurs potentiels, qui ont trouvé le bateau correspondant à leur choix. En cela, la diversité de l’offre est payante. On est à l’image du marché actuel : peu de décisions rapides, beaucoup de réflexion. »

« Une clientèle locale, de Fréjus à Monaco… »
« Les retours des exposants sont plutôt positifs », confirme Isabelle Girard, responsable des salons à l’office de tourisme. « Par rapport aux dernières années, les visiteurs manifestent de réelles intentions d’achat. Il y a eu des signatures, mais beaucoup attendent une expertise ou un financement pour conclure. »

Thierry Lucker exposait quatorze bateaux (de 5,50 à 13 mètres) de marque Sea Ray et Fairline. « La fréquentation a été correcte, mais je pensais vendre davantage. Je suis un peu déçu sur l’achat immédiat, d’autant qu’exposer coûte : 16 000 euros pour cinq jours. Il y a des gens intéressés, mais ils ont du mal à sauter le pas. Néanmoins, on a pris beaucoup de contacts, surtout de nouveaux contacts : ça, c’est très positif. Essentiellement des Français, des Azuréens. »

Sur son stand Clean Boat (produits nettoyants écologiques), Gérard Lucas est dépité : « Comme vitrine publicitaire, c’est intéressant. Question chiffre, beaucoup moins ! Ici, d’habitude, ça marche ; là, on est déçus. »

Bilan tout sourire, en revanche, pour Louis-Charles Koubi, importateur Sealine installé à Mandelieu depuis mai. Sur ses six bateaux neufs de 11 à 18 mètres, « on a signé une vente et trois sont en suspens. On a fait la vente ferme samedi, quand il pleuvait des cordes ; comme quoi… On a beaucoup de retour du salon de Cannes. Les gens ont vu le modèle en septembre, pris le temps de réfléchir et, là, l’été approchant, ils ont envie d’acheter. La clientèle est essentiellement locale : de Fréjus à Monaco. »

Hier soir, les organisateurs évoquaient une cinquantaine de bateaux vendus, de 6 à 15 mètres. Parmi lesquels un Prestige de 15 mètres ; un Sealine de 11 mètres et un Léopard (Rodriguez) de 24 mètres, vendu plus d’un million d’euros.

Nice-Matin, le 26 avril 2011