Actualités

  • Reading: Le port de pêche de La Rochelle en difficulté

L'actu des régions

Le port de pêche de La Rochelle en difficulté

publié le 1 avril 2011


L’agglomération rochelaise comblera une partie du déficit du Syndicat mixte du port de pêche, indique le journal Sud Ouest.

Photo : Sud Ouest

A croire que Dominique Bussereau et Maxime Bono s’étaient mis d’accord. Le même jour, le président du Conseil général fraîchement réélu et son collègue président de la Communauté d’agglomération (CdA) de La Rochelle ont rappelé combien ils tenaient au port de pêche de Chef-de-Baie. Hier matin, le premier a souligné qu’il en ferait une priorité, d’un air préoccupé. « Le port de pêche de La Rochelle devra retenir notre attention, parce que les chiffres ne sont pas bons, même si cette plateforme est très importante pour le mareyage. »

Dans la soirée, au cours du conseil communautaire à L’Houmeau, Maxime Bono se souciait à son tour de la situation financière du port, au moment d’évoquer le Syndicat mixte, créé en 2001 par la CdA et la Chambre de commerce et d’industrie de La Rochelle, elle-même concessionnaire du Conseil général. Les élus communautaires devaient valider le versement d’une subvention pour couvrir le déficit du syndicat en 2010.

« Pour cet exercice, comme hélas beaucoup de ports français, le port de La Rochelle est déficitaire, regrettait le président. Le déficit s’élève à environ 245 000 €. Nous portons la responsabilité, avec la CCI, d’assurer l’équilibre des comptes. Nous apporterons donc notre part, soit 122 000 €. Comme nous avions versé un acompte de 80 000 €, il nous reste à payer un solde de 42 000 €. Le but n’est pas de combler en permanence le déficit du syndicat mixte, même si celui-ci n’est pas si démesuré. Notre ambition est d’équilibrer la concession, soulignait Maxime Bono, espérant que les élections cantonales passées, nous pourrons travailler avec le Conseil général sur ce dossier ». Dominique Bussereau a lui-même répondu à l’appel du président de la CdA.

Le radoub retrouve la formeToujours au chapitre des affaires maritimes, Maxime Bono annonçait la participation de l’agglomération au développement du pôle de réparation et de construction navale. « Je ne pensais pas que nous serions appelés à participer au plan national de relance portuaire. Mais le Grand Port maritime nous a sollicités. Nous avons donc choisi de soutenir ce projet, en finançant la réfection d’une forme de radoub », expliquait le président.

Deux millions d’euros sont nécessaires pour moderniser la forme de radoub numéro 1, afin de conforter une activité qui concerne une dizaine d’entreprises et emploie près de 200 personnes au port de la Pallice. La CdA participera à hauteur de 500 000 € à ce projet. En l’absence de Jean-François Fountaine, vice-président en charge du nautisme, le vote de la délibération a été remis à une date ultérieure.

Des bateaux, encore des bateaux. Le conseil communautaire sera partenaire du prochain salon Bateau Passion, du 15 au 17 avril, organisé par l’association des Professionnels du nautisme rochelais (PNRO), avec le Grand Pavois.

Article publié dans le quotidien Sud Ouest