Actualités

  • Reading: Des plaisanciers éco-responsables

L'actu des régions

Des plaisanciers éco-responsables

publié le 7 mars 2011


Le quotidien Sud-Ouest nous apprend que l’Union des navigateurs de la Gironde vient de tenir son assemblée générale afin de faire le point sur les différents dossiers en cours. Explications…

DR

Créée il y a maintenant six ans, l’Unan 33 présidée – et fondée – par Mireille Denéchaud fédère, rappelons-le, les associations et clubs de navigateurs de la Gironde pour les écouter, les informer et aussi les défendre dans le cadre d’actions coordonnées aux niveaux régional et national.

Ainsi que l’expliquait Mireille Denéchaud à la création de l’Unan 33, l’association permet la liaison entre plaisanciers d’un côté, décideurs de l’autre, concernant les questions générales que sont le fonctionnement des ports, équipement, sécurité, gestion de l’espace, services, etc.

C’est ainsi que ses membres participent à toutes les rencontres concernant la gestion du domaine public maritime (sécurité, respect de l’environnement, maîtrise de la croissance de la plaisance…).

Toutes choses qui méritent d’être abordées et résolues de manière collective.

Gestion environnementale
L’assemblée générale de l’Unan vient de se dérouler et l’association a ainsi pu faire le bilan de toutes les actions menées au cours des derniers mois.

Ainsi l’Unan 33 a-t-elle été membre « actif » dans plusieurs commissions, sous l’égide de la préfecture terrestre, de la préfecture maritime, de la direction départementale des Affaires maritimes, du Conseil général : « Nous étions présents dans presque toutes les instances, explique Mireille Denéchaud. Cela va de la commission locale d’information et communication, à des exercices de sauvetage, aux groupes de travail concernant le schéma de la mer, ayant animé le groupe de travail Réglementation maritime au service de l’intérêt général.

Nous avons aussi participé à la commission banc d’Arguin, puis île aux Oiseaux, à l’étude Géomer, ayant effectué plusieurs réunions et sorties avec l’équipe. »

Bien sûr, la « grande affaire », pour les navigateurs reste l’étude du futur parc marin du bassin d’Arcachon. L’Unan a donc participé, tout au long de ces derniers mois, en présence de l’administration, à la mise en place de ces nouveaux outils de gestion environnementale du domaine public maritime, avec Natura 2000 certes, mais aussi le parc naturel marin du bassin d’Arcachon.

Besoin d’« unité »
Car l’implication des navigateurs au sein des instances d’étude de ce PNR – l’Unan 33 participe à toutes les réunions -, est importante. Mireille Denéchaud le dit et le redit : « Les plaisanciers sont, et seront toujours extrêmement vigilants et même craintifs par rapport à ce qui peut nous arriver dans un proche avenir. »

Aussi insiste-t-elle : « L’implication de tous pour renforcer nos positions locales est nécessaire. Je rappelle que Gérard d’Abboville, président du conseil supérieur de la navigation de plaisance le dit et le redit : nous avons plus que jamais besoin d’unité et que l’Unan soit la plus forte possible… Vous devez rester unis et actifs. »

Article publié dans Sud-Ouest