Actualités

  • Reading: Réunion des professionnels du Bassin d’Arcachon

L'actu des régions

Réunion des professionnels du Bassin d’Arcachon

publié le 24 février 2011


L’assemblée générale constitutive de l’Union des professionnels du nautisme du bassin d’Arcachon (UPNBA) s’est tenue récemment à Arcachon. Elle compte plus de 60 membres, nous apprend le quotidien Sud-Ouest.

Le Cercle de voile d’Arcachon a vu naître, vendredi dernier, l’Union des professionnels du nautisme du bassin d’Arcachon (UPNBA). « Nous avons une structure qui, nous l’espérons, nous permettra de prendre part aux divers débats, indique Alexis Bonnin, vice-président de l’association. La profession va pouvoir parler d’une seule voix. »

L’UPNBA compte une soixantaine d’adhérents rassemblant tous les métiers qui ont trait au nautisme, personnes physique ou morale : des vendeurs, des soudeurs, des chantiers navals, des prestataires de services (mécanique, transport, accastillage…).

Ces entreprises travaillent principalement sur les communes d’Arcachon, La Teste-de-Buch et Gujan-Mestras, représentant plus de 350 emplois. L’aide juridique telle que la rédaction des statuts de l’association a été fournie par l’antenne locale du Medef, en la personne de Nathalie Delorge.

« SE FAIRE ENTENDRE »

« Le port d’Arcachon est un port de travail et les conditions actuelles ne nous permettent pas de travailler sereinement », indique Alexis Bonnin, du chantier éponyme. Dans le viseur, le dragage du port. « Nous payons environ 1 300 euros à l’année, poursuit-il. Et pour ce prix-là, voir le port dragué serait bien. Ou alors que ce tarif soit revu à la baisse. » Il en a été de même avec la remise de 25 % sur le prix de la manutention dont les professionnels bénéficiaient jusqu’au 31 décembre dernier. Elle a été supprimée sans qu’ils en soient informés.

Avec cette nouvelle structure, les professionnels du nautisme espèrent donc se faire entendre. « J’ai parfois l’impression que l’on nous prend pour des plaisanciers », s’agace Frédéric Mora.

Autre dossier concernant directement les membres de l’UPNBA : l’implantation de nouveaux magasins (shipchanlers) sur le port. « On souhaiterait savoir ce qui est prévu, confie Alexis Bonnin. On travaille mieux lorsque les acteurs sont consultés. » Idem pour le projet de port à sec, qui devrait être implanté sur l’aire de carénage. Les professionnels demandent, également, des informations sur le dossier.

LE PORT OUVERT A LA DISCUSSION

À ces questions, Alain Gautier, le directeur général du Port d’Arcachon répond : « Maintenant que ces professionnels se sont constitués en association, nous sommes ouverts à toute discussion. Concernant le dragage du port, cela devrait être réalisé à partir du 1er janvier 2012, mais ce n’est une nouvelle pour personne. » Il précise par ailleurs avoir envoyé une lettre « aujourd’hui même » (NDLR, mardi dernier) à l’UPNBA afin de les rencontrer.

Enfin, le projet de parc naturel marin inquiète aussi. Selon Frédéric Mora : « On ne sait pas sur quoi cela va aboutir ; on aimerait être invités afin d’être informés. » Ce dernier craint de voir les plaisanciers quitter les eaux du Bassin pour celles de la Côte d’Azur.

Article publié dans Sud-Ouest