Actualités

  • Reading: Dragage du port de Nice

L'actu des régions

Dragage du port de Nice

publié le 16 février 2011


Une opération de dragage est à l’œuvre depuis lundi dans le port de Nice. Le but : éviter la constitution de bosses de sable nuisibles aux navires, fait savoir le quotidien Nice-Matin.

Photo : Richard Ray/Nice -Matin

Passer l’aspirateur. Chez soi, cela peut prendre des heures. Alors imaginez aux fond des eaux du port de Nice….

C’est pourtant la tâche à laquelle s’emploie un dragueur-aspirateur depuis hier. La besogne devrait durer quinze jours. La machine jaune et bleue, aux allures de bateau du Mississippi avec ses hautes cheminées, aspire le sable et les galets entassés dans les neuf mètres de profondeur du port.

Le but ? « Il s’agit d’éviter que ne se constituent des bosses trop importantes, qui pourraient faire s’ensabler les bateaux », explique Julien Dolidon, ingénieur en charge des travaux portuaires.

Depuis 2003, l’opération est menée chaque année. Il y a deux ans, un léger accident avait illustré sa nécessité. Un ferry avait touché le fond et gratté le sable. Il a dû rester immobilisé, le temps que la mer remonte. Aucun dégât notable n’avait été constaté. « Mais cela peut être le cas si rien n’est fait. Nous devons entretenir ce port, en bon père de famille qui s’occupe de ce qu’on lui a confié », assure Pierre-Yves Ianonne, élu de la Chambre de commerce et de l’industrie (CCI), délégué au Port.

Une fois aspirés, les sédiments sont rejetés à l’entrée du port, là la mer est plus profonde. « Le préfet nous autorise à déplacer 5000 m3. Le dragueur dispose d’un appareil qui calcule au centimètre près. Et des études sont menées au préalable pour s’assurer que les sédiments ne sont pas polluants », détaille Julien Dolidon.

Le dragueur est peu bruyant et n’entraîne pas de remontée de déchets à la surface. Elle ne devrait donc pas causer de nuisance. « Ils font cela chaque année. Cela ne nous pose aucun problème », confirme Marc Ghieu, un patron-pêcheur niçois.

Nice-Matin. Article publié le 16 février 2010