Actualités

  • Reading: Une baleine à bosse sur la Côte d’Opale

L'actu des régions

Une baleine à bosse sur la Côte d’Opale

publié le 28 janvier 2011


La baleine à bosse n’a pas encore décidé de quitter la Côte d’Opale où elle semble se plaire depuis la mi-décembre. Deux membres de la Station marine de Wimereux (CNRS) n’oublieront sans doute jamais l’extraordinaire moment passé en compagnie du mammifère marin lundi après-midi, entre Boulogne et Ambleteuse, indique le journal La Voix du Nord.

Photo : Station Marine de Wimereux / La Voix du Nord

Ce jour-là, Grégoire Leniel, le patron du Sépia, le bateau de la Station marine, quitte le port de Boulogne avec son mécanicien Noël et deux stagiaires. Cap vers le « Ti fond », un repère poissonneux bien connu des pêcheurs locaux au large de la Pointe aux oies. Mais très vite, ils sont informés que la baleine à bosse, dont ils ont eux aussi entendu parler, est en plein mouvement un peu plus au sud, au large de Wimereux.

L’équipage ne veut pas rater cet événement et s’approche d’elle. « Ce qui était amusant, c’est que la baleine s’approchait aussi de nous. Elle était curieuse, pas farouche du tout », raconte Grégoire Leniel.

Le mégaptère passe même sous la coque du petit chalutier, avant de ressortir en partie de l’eau deux mètres plus loin. « Elle était vraiment très près de nous », indique Grégoire qui dit avoir retrouvé ses « yeux d’enfant » à cette occasion. Un moment d’autant plus impressionnant que l’animal expulsait de l’air très souvent : « Un bruit de locomotive », sourit le patron du bateau. Pendant plusieurs dizaines de minutes, les quatre personnes à bord ont pu mitrailler le mammifère marin sous toutes les coutures.

Sur les clichés pris par l’équipe, on voit d’abord la tête de l’animal, mais aussi son aileron qui porte une petite marque blanche. Au premier coup d’oeil, l’animal ne semble pas blessé. Que faisait la baleine à cet endroit ? Elle se goinfrait à en croire l’étude du sonar du Sépia qui a relevé une présence importante de poissons ce jour-là.
Déjà au Portel en 2008

« Nous sommes en pleine saison du hareng, il y en a énormément tout près des côtes en ce moment, assure Jean-Marie Dewarumez, directeur de la Station marine et chercheur au CNRS. Il n’empêche, c’est la première fois que je vois une baleine ici ! » Lui peut-être mais pas trois plaisanciers boulonnais qui, en avril 2008, avaient raconté à La Voix du Nord leur mémorable rencontre. Ce jour-là, près des éoliennes du Portel, ce n’est pas une mais deux baleines qui s’étaient approchées de leur embarcation semi-rigide. « Il s’agissait d’une mère et de son petit », se souvient le directeur d’OCEAMM, l’Observatoire pour la conservation et l’étude d’animaux et milieux marins basé à Zuydcoote. Une association qui appelle toujours les navigateurs ayant aperçu la baleine à la contacter pour tenter notamment d’estimer son âge.

La Voix du Nord Article publié le vendredi 28 janvier 2011